Charte des engagements personnels : Y souscriront-ils ?

Vous êtes en droit d’attendre de votre bâtonnier qu’il soit désintéressé, impartial et disponible.

Désintéressé. Cela devrait aller de soi.

Impartial. C’est bien le moins.

Disponible. C’est à dire accessible.

Nous sommes là dans le registre des comportements personnels, de l’éthique, de la sobriété.

 Continuer la lecture de « Charte des engagements personnels : Y souscriront-ils ? »

Jean-Louis Bessis, si vous étiez … (Journal des sociétés)

 

Un défaut : L’obstination.

Quand je me fixe un but ou prends une résolution, il m’arrive de poursuivre sa mise en œuvre avec acharnement. Cet entêtement face aux obstacles peut me rendre intraitable. Rassurez-vous : je reste lucide dans l’obstination. L’Achab de Moby Dick qui pousse l’obstination jusqu’à affronter la baleine n’est pas mon modèle de vie. Je n’ai aucun goût pour le tragique. Continuer la lecture de « Jean-Louis Bessis, si vous étiez … (Journal des sociétés) »

Le Monde du droit : Jean-Louis Bessis veut être un « bâtonnier impartial, désintéressé et disponible »

Pourquoi vous présentez-vous à nouveau au bâtonnat ?

Pour rétablir l’égalité de traitement au sein de notre Barreau.
Notre profession connaît depuis 20 ans une polarisation des revenus, des carrières, des perspectives.

Les avocats peuvent attendre de leurs instances ordinales qu’elles atténuent ou compensent les inégalités, et non qu’elles les amplifient. Continuer la lecture de « Le Monde du droit : Jean-Louis Bessis veut être un « bâtonnier impartial, désintéressé et disponible » »

En toute connaissance de cause

A l’intention des non-initiés, un vade-mecum de l’élection du Bâtonnier.

Vous n’êtes pas nécessairement au fait des subtilités de notre vie ordinale. C’est parfaitement respectable.

Vous ne suivez pas nécessairement de près les péripéties et controverses qui agitent le microcosme. C’est parfaitement légitime.

J’ai pris l’initiative de répondre à quelques questions élémentaires pour vous permettre de prendre part à l’élection du Bâtonnier. En toute connaissance de cause. Continuer la lecture de « En toute connaissance de cause »

Une gouvernance d’un autre âge : Illisible, byzantine et ruineuse

On délibère minutieusement au Conseil sur des sujets mineurs. On y survole les sujets importants. Et on les expédie quand ils engagent financièrement le Barreau de Paris pour plusieurs décennies, comme le projet de MODA aux Batignolles. J’ai constaté, quand je siégeais au Conseil, un rapport inversement proportionnel entre la durée des délibérations et les montants engagés. Continuer la lecture de « Une gouvernance d’un autre âge : Illisible, byzantine et ruineuse »

« J’ai découvert au conseil de l’Ordre un mode de fonctionnement d’un autre âge » (Entretien avec La Lettre des juristes d’affaires)

Jean-Louis Bessis, ancien membre du conseil de l’Ordre au barreau de Paris, se présente à l’élection du bâtonnat. Et c’est à nouveau seul, sans vice-bâtonnier – un rôle qu’il entend supprimer s’il est élu –, qu’il se lance dans la course. 
Pourquoi vous présentez-vous au bâtonnat ?
La plupart de mes compétiteurs entendent poursuivre et même accélérer une modernisation de la profession pensée principalement en termes de parts de marché à étendre, d’ouverture à de nouvelles activités au profit, le plus souvent, des grandes structures. Je ne partage pas cette vision de la profession.

Continuer la lecture de « « J’ai découvert au conseil de l’Ordre un mode de fonctionnement d’un autre âge » (Entretien avec La Lettre des juristes d’affaires) »

Je souhaite placer ce bâtonnat sous le double signe de l’impartialité et du désintéressement (Entretien avec Carrières juridiques)

Dans la course au bâtonnat, le candidat Jean-Louis Bessis a fait le choix de la dispense d’un colistier. Il a répondu à nos questions au sujet de l’avocat d’entreprise, du statut de la collaboration libérale ou encore des plateformes numériques et de la formation des élèves-avocats

Carrières-Juridiques.com. Pourquoi êtes-vous candidat au bâtonnat de Paris ?

Jean-Louis Bessis. Pour rétablir l’égalité de traitement au sein de notre Barreau, et prendre en compte la diversité des pratiques, des modes d’exercice, des revenus, des trajectoires des avocats. Le but étant de n’en favoriser aucune. Continuer la lecture de « Je souhaite placer ce bâtonnat sous le double signe de l’impartialité et du désintéressement (Entretien avec Carrières juridiques) »

L’élection du Bâtonnier de Paris en 2015 : Comment a-t-on pu en on arriver là ?

« Bataille sans merci pour un bâtonnat de Paris très convoité » (Le Figaro), « L’élection du futur bâtonnier de Paris donne lieu à des affrontements féroces » (Les Échos), « Des avocats plaident pour un bâtonnier sans vice » (Le Monde), « Une baston pour un bâton » (l’L’Obs).

Jamais une élection au Bâtonnat n’avait été aussi commentée. Continuer la lecture de « L’élection du Bâtonnier de Paris en 2015 : Comment a-t-on pu en on arriver là ? »

1 000 raisons de me présenter dont une impérative

1 000 raisons de me présenter dont une impérative.

Je feuilletais il y a quelques semaines une revue de presse qui rendait compte de l’élection au bâtonnat de l’an dernier.

Prenez votre respiration…. Lisez bien.

« Pourquoi vouloir à tout prix devenir bâtonnier ? Le prestige, bien sûr. Mais le fauteuil promet aussi des indemnités qui ne sont pas à négliger : autour de 220 000 euros annuels, auxquels s’ajoutent la voiture et le gyrophare de fonction, les appartements privés place Dauphine, l’une des plus belles places de Paris, et une prime de départ de 90 000 euros. L’aura du poste tient aussi aux hochets dont le bâtonnier dispose. A commencer par un contingent de décorations dont le petit monde des avocats raffole. Sans parler des postes rémunérés de secrétaires de commission à distribuer à ses fidèles soutiens… Dans son budget annuel, l’Ordre des Avocats de Paris dispose encore d’une enveloppe tournant autour des 5 millions d’euros » (L’express).

Continuer la lecture de « 1 000 raisons de me présenter dont une impérative »